<---- -->
Ophrys apifera var trollii
Hegetschw.) Rchb.f.

Ophrys abeille var trolle




Home
2008-2019 ©Imhof Jean-Pierre
Dernière modification le : 20/05/2019


  


  Monocotylédones  Asparagales    Orchidacées  Orchidoidées   Ophrys
   apifera

6-7 coll-mont sèches info ?  



Vers la galerie:

  1. Origine / signification du nom
    • ophrys : d'après Pline l'Ancien, nom d'une plante à deux feuilles.
    • apifera du latin "apis" : abeille , et "fero": je porte
    • trollii = Carl Troll, 24.12.1899 - 21.07.1975 à Bonn, est un universitaire allemand, enseignant et chercheur, botaniste et géographe (phytogéographe) réputé.


  2. Cette variété diffère de l'espèce type par le labelle allongé, aux dessins irréguliers

  3. Fréquence en Suisse
    Très rare.

    Protection conmme le O. apifera type



  4. Liste rouge et protection de la flore
    1. Liste rouge: OFEV: Office Fédéral de l'Environnement
    2. Néophyte 2016 seront notés comme "NA" (= not applicable) dans la liste rouge , contrairement à celle de 2002.
    3. Protection: Liste de la flore protégée (pages 21..)
    4. Critères UICN.

  5. Statut suisse = NE
  6. Protection en Suisse
    Protégé



  7. Protection internationale
    Non protégé



  8. Sources principales
    1. Guides et livres
      • Flora helvetica, Flore illustrée de Suisse,
        Konrad Laubert, Gerhart Wagner, Andreas Gygax (5ème édition, 2018, chez Haupt)
      • Flore de la Suisse, Le nouveau Binz,
        Berne-Stuttgart-Vienne, D. Aeschlimann, H.M. Burdet, 2005, 4ème édition, Edition Haupt.
      • OFBL= Les Orchidées de France, Belgique et Luxembourg, 2ème édition.
        Parthénope Edition, Mèze 2005.
      • Guide des orchidées de France, de Suisse et du Benelux.
        Pierre Delforge. Delachaux et Niestlé, Paris, 2007, 2012.
      • Flores Silvestres de las Islas Canarias.
        D. Bramwell, Zoë Bramwell, 1990, Editorial Rueda, Madrid.
      • Orchidées d'Europe, d'Afrique du nord et du proche Orient
        Pierre Delforge. Delachaux et Niestlé, 4ème édition, avril 2016, Paris
    2. Les sites: flore électroniques
    3. Nomenclature et APG